Afrique de l’Ouest : La Banque mondiale débloque 716 millions $ pour faire face à l’insécurité alimentaire

La Banque mondiale à travers le Programme régional de résilience des systèmes alimentaires en Afrique de l’Ouest (PRSA) lancé ce mercredi 15 juin, mobilise un fond de 716 millions de dollars pour juguler la crise alimentaire dans sept pays d’Afrique de l’ouest et au Tchad.

Selon le communiqué de l’institution, le Burkina Faso, Ghana, Mali, Niger, Sierra Leone, Tchad et le Togo bénéficieront de ce programme “visant à réduire le nombre de personnes souffrant d’insécurité alimentaire et à renforcer la résilience des systèmes alimentaires”.

Pour cette première phase, 4 millions de bénéficiaires directs sont attendus au terme de l’exécution dudit programme sous la supervision de trois institutions sous régionales telles que la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), le Comité permanent inter-États de lutte contre la sécheresse dans le Sahel (CILSS) et le Conseil ouest et centre africain pour la recherche et le développement agricoles (CORAF).

Dès le mois de juillet 2022, le PRSA qui va permettre d’améliorer la productivité agricole grâce à des investissements dans l’agriculture intelligente face au climat sera opérationnel dans les pays comme les Burkina Faso, Mali, Niger et le Togo. Viendront plus tard le tour du Ghana, de la Sierra Leone et du Tchad.

Notons que la Banque mondiale est en partenariat avec le Programme mondial pour l’agriculture et la sécurité alimentaire (GAFSP), le Royaume des Pays-Bas et le Mécanisme mondial de financement des risques (GRIF) pour l’exécution du PRSA.

Y.S.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
18 ⁄ 6 =