Attaque de pishing : Un nigérian et un togolais pris en flagrant délit

La police nationale annonce avoir épinglé deux cybercriminels spécialisés dans l’hameçonnage (pishing) alors qu’ils s’apprêtaient à commettre un nouveau forfait.

 

Ils font parti d’un réseau d’arnaque constitué de trois éléments mais seuls deux d’entre eux ont mordu l’hameçon qu’ils ont eux l’habitude de tendre à leurs victimes.

Il s’agit des nommés Okey, âgé de 51 ans, de nationalité nigériane et Moussa, 36 ans, de nationalité togolaise, tous deux demeurant à Lomé.

En effet, selon le renseignement de la police, dans ce cas de pishing, l’arnaque consistait dans un premier temps à accueillir cet espagnol à l’aéroport de Lomé puis le conduire dans un hôtel de la place où ses partenaires, qui ne sont autre que des escrocs lui avaient réservé une chambre.

Le contrat devrait enfin être conclu dans un faux cabinet d’avocat aménagé par ces derniers pour leur forfait avant de rompre tout contact avec leur victime.

” La victime est une entreprise espagnole spécialisée dans la fourniture d’instruments de musique située à Madrid. Le responsable de cette entreprise a été invité à Lomé pour la conclusion d’un important contrat de fourniture d’instruments de musique avec une société fictive dénommée «West Africa Trade Investment Commission» installée au Togo “, apprend-t-on.

Saisie, la Brigade de recherche et d’investigation de la direction générale de la Police nationale a mis en place un dispositif de surveillance à l’aéroport qui a permis d’identifier et d’interpeller deux suspects.

Après interrogation, les deux suspects sont passés aux aveux en reconnaissant être membres d’un groupe de cyber escrocs dont le leader serait un certain Ike jusque-là introuvable.

Les deux suspects ont reconnu avoir contacté l’entreprise espagnole par internet en se faisant passer pour une importante société qui serait le West Africa Trade Investment Commission.

Ils lui ont fait croire que leur société susmentionnée serait intéressée par la commande d’une énorme quantité d’instruments de musique.

Le but étant de soutirer la somme de 7000 dollars US, soit environ 5 millions de francs CFA à la victime en lui faisant croire qu’il s’agit de frais de commission à payer à la structure qui les a mis en contact.

Okey et Moussa qui seront présentés au Procureur de la République près le parquet de Lomé pour répondre de leurs actes, ont confié être à leur énième opération d’escroquerie.

Par ailleurs, la police informe de la poursuite de l’enquête pour interpeller le nommé Richard Ikenna Ukweni en fuite.

Toute la population est invitée à une vigilance accrue et est priée de se rapprocher du service de police le plus proche, ou d’appeler sur le numéro de téléphone suivant: (+228) 70 58 50 15 en cas de détention d’informations cruciale dans le cadre de cette affaire ou toute autre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
14 × 17 =