Gouvernance locale : Le MATDDT outille les élus locaux de six communes avec l’appui de la Fondation Hanns Seidel à Kara, Sokodé et Blitta

Le ministère de l’administration territoriale, de la décentralisation et du développement des territoires (MATDDT), appuyé par la Fondation Hanns Seidel a mené du 24 août au 08 septembre 2022, trois ateliers régionaux de renforcement à Kara, Sokodé et Blitta, à l’endroit des élus locaux de six communes pilotes et de leurs personnels administratifs en vue de les outiller aux concepts et bonnes pratiques en lien avec la gouvernance locale dans la décentralisation.

Améliorer la gouvernance locale des collectivités territoriales dans le contexte de la décentralisation au Togo, tel est l’objectif visé par ces trois ateliers de renforcement organisés à l’intention des élus locaux et agents administratifs communaux de six communes choisies pour la phase pilote. En effet, trois ans après les dernières élections locales avec pour point d’orgue l’érection de 117 communes, il était plus qu’impérieux d’outiller les acteurs de la décentralisation à la maitrise de la gouvernance locale.

Etape de Kara

Ainsi, la session de Kara a réuni les communes de Cinkassé 2 et Assoli 2 du 24 au 26 août. Elle a été suivie par celle de Sokodé du 29 au 31 août ayant réunie les élus locaux et le personnel administratif des mairies de Tchaoudjo 4 et Sotouboua 3. La session de Blitta a fermé la marche du 06 au 08 septembre dernier avec les communes de Haho 3 et Blitta 2.

Trois modules présentés par des consultants-experts en matière de décentralisation et appuyés par des cadres-experts du ministère en charge de la décentralisation au Togo ont été au programme des travaux à toutes les trois étapes, le tout dans une approche participative et dynamique de partage et d’échanges suivie de travaux pratiques.

Il s’agit de, « Clarification des concepts : centralisation/décentralisation, organisation et fonctionnement municipal, rôle et mission du conseil municipal » ; « Tutelle et décentralisation : place et exercice de la tutelle dans la décentralisation, rapports entre préfets et élus communaux, compétences municipales » ; et « Contrôles et planification : contrôles externes et planification locale ».

Etape de Sokodé

Ces trois modules prévus pour la circonstance ont permis aux participants d’avoir une meilleure compréhension de la décentralisation en rapport avec la centralisation, d’être plus éclairés sur les rapports entre préfets et les maires, et les techniques de rédaction administrative et de planification.

Le ton des travaux a été donné à Kara à l’hôtel Etoile de la Kozah, au nom du ministre d’Etat, ministre de l’administration territoriale, de la décentralisation et du développement des territoires par le directeur de cabinet, Baoubadi Robert Bakaï. Celui-ci a rendu hommage au chef de l’Etat Faure Essozimna Gnassingbé pour sa politique de paix et de sécurité indispensable au développement du pays et exprimé toute sa gratitude à la Fondation Hanns Seidel et à la République fédérale d’Allemagne pour leur soutien et l’accompagnement au département dans le processus de décentralisation au Togo.

Selon lui, cette formation dont la maitrise de la gouvernance locale est au cœur, répond favorablement au besoin du ministère de disposer d’hommes et de femmes outillés qui puissent traduire les aspirations les plus profondes que porte la décentralisation avec en toile de fond, la réduction de la pauvreté et le bien-être des populations à la base.

Etape de Blitta

Que ce soit à Kara, Sokodé et Blitta, les préfets de la Kozah, de Tchaoudjo et de Blitta, respectivement, Colonel Bakali Hèmou Badibawou, Colonel Mompion Matéindou, et Batossa Boukari, se sont réjouis du choix de leurs localités pour abriter ces ateliers et ont salué la pertinence des sessions tout en exhortant les participants à une oreille attentive.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
12 ⁄ 6 =