Inclusion des personnes handicapées au Togo : L’Ong CBM en fait un plaidoyer au cours d’un forum de réflexion

Le jeudi 30 juin 2022, s’est tenu à l’hôtel Sancta Maria, un forum de réflexion initié par l’Ong chrétienne internationale Christian Blind Mission (CBM) Togo. Cette rencontre organisée sous le patronage du ministère de l’action sociale, de la promotion de la femme et de l’alphabétisation a réuni les acteurs engagés dans la réalisation du développement inclusif du handicap au Togo, les responsables de CBM, autorités locales, associations de personnes handicapées ainsi que des partenaires venus du Togo, d’Afrique et d’Allemagne, autour du thème “Le plaidoyer pour l’inclusion des personnes handicapées au Togo”.

A travers ce forum, les objectifs sont entre autres de faire dans un premier temps un bilan et un état d’avancement au Togo en termes d’inclusion des personnes handicapées, ceci à travers la Fédération togolaise des associations de personnes handicapées au Togo (FETAPH) ; ensuite partager les expériences en termes de plaidoyer des personnes handicapées en Allemagne et définir des perspectives pour plus d’inclusion de ces personnes dans les différentes actions de développement pour leur épanouissement total.

             Vue partielle des participants

Selon les chiffres de l’organisation mondiale de la santé, le handicap touche une personne sur sept. Au Togo, une étude faite par l’institut nationale de la statistique et des études économiques et démographique (INSEED) en 2015 rapporte que les personnes en situation de handicap représentent 2,2% de la population togolaise. C’est donc dire que la question est d’actualité pour CBM qui en fait une priorité depuis une centaine d’années.

La communication phare du forum, axée sur l’état d’avancement du plaidoyer pour l’inclusion des personnes handicapées au Togo et délivrée par le président du conseil d’administration de la Fetaph, Enyonam Azakpo Akakpo-Numado, a permis aux participant de passer en revue la situation des personnes handicapées au Togo et d’énumérer les différents défis en la matière et faire des recommandations aux autorités du pays.

Saluant les efforts du gouvernement togolais et des partenaires en terme d’inclusion des personnes handicapées, le communicateur a relevé quelques insuffisances et formulé certaines recommandations. Il a mis en lumière la nécessité d’adapter la loi de protection sociale des personnes handicapées et œuvrer pour ses textes d’application ; créer des cellules de veille anti- discrimination au niveau du secrétariat général du gouvernement et de l’assemblée nationale en vue d’une législation sensible au handicap ;  la création d’un fond national de soutien aux personnes handicapées (alimentée par la subvention de l’État et de la contribution des partenaires techniques et financiers); lutter contre la discrimination en nommant les personnes handicapées méritantes à des postes politiques et administratifs de prise de décision tant au niveau public que privé.

        Mme Verena Bentele

Autre temps fort du forum, le partage d’expérience en plaidoyer de l’ambassadrice de CBM, Verena Bentele. Handicapée visuelle de naissance et ancienne biathlète et skieuse de fond paralympique, Verena Bentele a fait un parallèle entre la situation des personnes handicapées au Togo et en Allemagne et a plaidé pour la mise en place au Togo, d’écoles inclusives pour les personnes en situation de handicap.

Aussi faut-il noter le témoignage émouvant de deux personnes handicapées, Mme Tonyi Ablavi, commerçante, amputée des deux membres inférieures et Avossevou Augustin, handicapé visuel et étudiant à l’université de Lomé. Tous deux respectivement bénéficiaires de l’Association pour la promotion de la femme handicapée au Togo (APROFEHTO) et de CBM ont partagé avec l’auditoire les conditions de leurs existences, les difficultés au quotidien, l’assistance apportée par APROFEHTO et CBM et plaidé pour une inclusion plus soutenue des personnes handicapées au Togo.

En ouvrant solennellement les travaux du forum, le directeur de cabinet, représentant la ministre de l’action sociale, de la promotion de la femme et de l’alphabétisation, Gani Koffi a énuméré les différentes mesures et actions initiées par le gouvernement togolais en faveur des personnes handicapées. Il a réitéré la vision du chef de l’Etat qui ne ménage aucun effort afin de ne laisser les personnes handicapées sur le carreau. « La question de l’inclusion des personnes handicapées, n’est pas une question facultative, mais une question de responsabilité sociétale. Car pour le chef de l’Etat, aucun togolais, aucune togolaise, ne doit être oublié » a –t-il souligné.

               Dr Rainer Brockhaus

A l’occasion, le chief executive officer de CBM, Dr Rainer Brockhaus a relevé que la question des personnes handicapées est une question des droits de l’homme dans la mesure où ces derniers font partie des personnes les plus discriminées au monde. Ce plaidoyer s’impose donc afin de supprimer les barrières qui marginalisent les personnes handicapées afin qu’elles puissent bénéficier des mêmes opportunités et des mêmes droits que tout le monde. « Aujourd’hui, 3,5% de la population togolaise est en situation de handicap. On note de la négligence à leur endroit. C’est pourquoi il était important pour nous d’organiser ce forum en collaboration avec le gouvernement togolais afin de constater et évaluer les avancées au Togo en terme d’inclusion des personnes handicapées, faire un plaidoyer pour leur inclusion dans la société » a-t-il fait savoir.

Le Directeur régional CBM Afrique de l’ouest et du centre, Mbacke Niang a pour sa part félicité les organisateurs et participants pour le fort engagement autour de la question du développement inclusif.

Auparavant la première conseillère, représentant l’ambassadeur d’Allemagne au Togo, madame Gendalla Camilla, a salué les efforts du Togo en matière d’inclusion des personnes handicapées et réitéré l’engagement de son institution à contribuer à “l’amélioration des conditions de vie des personnes handicapées au Togo.”

Pour rappel, Christian Blind Mission (CBM) œuvre pour l’inclusion des personnes handicapées depuis plus de 110 ans dans les régions les plus pauvres du monde à savoir l’Afrique, l’Asie et l’Amérique Latine. Présente au Togo depuis 1984 elle a initié nombre de projets dans la santé oculaire et le développement inclusif à base communautaire et les actions humanitaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
32 ⁄ 16 =