Soutenance en master professionnel a l’IRES-RDEC : Mention bien pour POLORIGNI Kadjangadema au terme de sa présentation de mémoire

« Les médias face au défi de la paix en période électorale au Togo : mise en place d’un observatoire des médias pour la paix et le développement ». Tel est le thème de mémoire du master professionnel en développement culturel, option : culture, paix, et développement, présenté et soutenu publiquement le mardi 26 octobre 2021 par Monsieur Polorigni kadjangadema (Ignace) à l’Institut Régional d’Enseignement Supérieur et de Recherche en Développement Culturel (IRES-RDEC) de Lomé.

L’impétrant qui a été dirigé dans ses travaux de recherche par le Pr Kodjona Kadanga, Professeur titulaire en Histoire Contemporaine des universités du Togo, avec la co-direction du Dr Essossimna Amah, Assistant en Histoire Contemporaine, a présenté le fruit de ses recherches devant un jury présidé par le Dr Amévi Dabla assisté de M. Mandamili Semdatcha en qualité de membre du jury.

L’impétrant, Polorigni Kadjangadema est parti du constat que les périodes électorales au Togo sont souvent des moments où nombre de médias se singularisent par des prises de positions partisanes dans le traitement et la vulgarisation des informations, des dérives et dérapages qui ont pour conséquences les troubles à l’ordre public, des soulèvements, des tueries, des arrestations de journalistes, des fermetures d’organes de presse et d’atteinte à la liberté de la presse.

Au vu de ce qui précède donc, l’objectif du travail de recherche de l’impétrant a été de diagnostiquer les mobiles profonds de la récurrence des risques de dérives et dérapages dans les médias en période électorale au Togo et d’explorer des pistes de solution à travers la mise en place d’un observatoire des médias pour un maintien de la paix sociale en période électorale au Togo.

A travers une approche mixte de collecte et de traitement des données l’impétrant a obtenu des résultats qui laissent entrevoir plusieurs causes à la base des dérives et dérapages dans les médias. Pour lui, il est à noter la faiblesse de l’aide de l’Etat à la presse, la faiblesse financière des entreprises de presse, la corruption dans le domaine des médias, la recherche du buzz ou du sensationnel, le non-respect des règles d’éthiques et de déontologie et l’insuffisance de formation à l’endroit des journalistes.

Afin de pallier à cet état de choses, l’impétrant préconise la mise en place d’un Observatoire des Médias pour la Paix et le Développement (OMPD) qui fera montre de solutions aux insuffisances des mécanismes de régulation (de la HAAC) et de l’autorégulation (de l’OTM), en optant pour le mécanisme de la co-régulation des médias. Il’ s’agit selon lui de faire associer aux côtes de représentants des instances de régulation et d’autorégulation, la participation active et inclusive des représentants des organisations de presse et des organisations de la société civile dans un cadre de co-régulation des médias pour une large éducation et conscientisation des acteurs du monde médiatique. Un mécanisme qui va se résumer en un observatoire avec pour missions de veille et d’alerte précoce, de communication et d’éducation des acteurs, d’appui à la formation des professionnels des médias, d’appui institutionnel aux médias, de promotion d’un programme média pour la paix, devant ainsi contribuer à la promotion d’une communication et au maintien de la paix en faveur de la cohésion sociale en période électorale au Togo.

Au vu de ces travaux de recherche sur ce thème d’actualité, appréciés par les membres du jury et un argumentaire convaincant, M. Polorigni Kadjangadema a obtenu la mention Bien avec la note 15/20 pour l’obtention du master professionnel en développement culturel, option : culture, paix, et développement.

Professionnel des médias depuis bientôt trente ans après avoir fait ses armes à Radio Kara, à l’Agence Togolaise de Presse (ATOP) dans plusieurs de ses divisions à l’intérieur du pays puis chef division de la région Kara, et ensuite promu au poste de chef de cabinet du Président de la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication (HAAC), Polorigni Kadjangadema est actuellement conseiller en communication du Ministre d’Etat au ministère de l’Administration Territoriale, de la Décentralisation et du Développement des Territoires (MATDDT) en République Togolaise.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
38 ⁄ 19 =