Guide d’élaboration d’un PDC : Des acteurs et cadres du DAGL formés à Lomé

Deux ans après les élections locales et l’installation des municipalités, le programme de décentralisation fait son bonhomme de chemin, avec la mise en place de stratégies nécessaires à la mobilisation des ressources requises pour l’épanouissement des communautés décentralisées. Appuyé par la GIZ dans le cadre de la coopération allemande et l’Union Européenne, le ministère Délégué au Développement des Territoires (MDDT), a mis en place depuis juin 2021, le guide national d’élaboration du Plan de Développement des Communes (PDC). S’en suit depuis le 13 octobre dernier, une série de formation sur ce guide.

Les 28 et 29 octobre 2021, c’est au tour des Autorités préfectorales, communales et cadres du district autonome du Grand Lomé (DAGL) d’être outillés sur le guide national sur l’élaboration d’un PDC à Lomé.

Le ton de cette activité inscrite dans le cadre du Programme Décentralisation et Gouvernance Locale (ProDeGoL), a été lancé à l’hôtel Concorde de Lomé, par M. Lakougnon Essossima Koffi, Directeur de cabinet du ministère délégué chargé du développement des territoires (MDDT), au nom du ministre délégué chargé du développement des territoires.

Entre autres communications devant meubler ces deux jours de travaux : Planification locale : définition des concepts, cadre juridique et principes ; Enjeux du PDC et rôles des acteurs communaux dans le processus de son élaboration ; Maîtrise d’ouvrage du processus d’élaboration du PDC ; Contrôle de légalité sur le PDC : enjeux, acteurs et points de contrôle.

Dans son mot de circonstance, M. Lakougnon a relevé que la mission des collectivités réside dans la « conception, la programmation et l’exécution des programmes d’intérêt local ». Cela requiert la mise en place d’outils de conduite de développement local notamment le PDC.  Il a précisé que « C’est un document concerté qui prend en compte les besoins des communautés afin d’en mobiliser les ressources ».  Après tout le processus ayant aidé à la mise en place de ce guide national, c’est le temps maintenant de renforcer les capacités des différentes parties prenantes qui en feront usage.

En tant que représentant du préfet d’Agoè Nyivé, M. , Secrétaire Général de ladite préfecture, a saisil’occasion poursaluer et féliciter le Chef de l’Etat pour sa bonne volonté d’œuvrer au bon fonctionnement des communes. Il a par ailleurs invité les participants à prendre au sérieux toutes les étapes liées à l’élaboration des PDC, mettre en place les différentes équipes et veiller à la réédition des comptes au sein de leurs communautés décentralisées respectives.

Pour sa part, le secrétaire général de la préfecture d’Agoè Nyivé, Kazandou Essohana a relevé que d’ordinaire, les PDC étaient faits au goût des partenaires qui voulaient des projets ponctuels à financer, et donc avec des canevas différents. Aujourd’hui, le gouvernement veille à travers le guide national du PDC, à ce qu’il y ait un canevas standard.

En amont, le représentant de la cheffe programme du PRODEGOL, Adjoké Magloire a quant-à-lui  préciser que le projet en cours qui a permis concevoir plus de 2500 exemplaires de documents du PDC, a déployé une équipe de 20 formateurs du MDDT, pour toucher 300 cadres administratifs des 117 communes du Togo. Tous les secrétaires généraux des préfectures ainsi que les préfets, seront entretenus sur les critères de conformités en termes du PDC qui n’est autre que le projet de société des communautés locales.

Notons que cette série d’atelier bénéficie de l’appui financier de l’Union Européenne et du ministère fédéral Allemand de la coopération économique et du développement (BMZ), à travers le programme décentralisation et gouvernance locale (ProDeGoL), mis en œuvre au Togo par la coopération technique allemande (GIZ).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
5 × 20 =