Togo : Gogoligo et Papson, nouveaux locataires de la prison civile de Lomé

En garde à vue depuis vendredi dernier à la brigade antigang de Lomé à la suite d’une plainte de l’ex capitaine des éperviers du Togo, Shéyi Emmanuel Adebayor, les choses se sont compliqués ce mercredi 21 juillet 2021 pour l’humoriste Gogoligo et l’artiste de la chanson, Papson Moutité.

Présentés devant le procureur de la République, Essolizam Poyodi, ce dernier a requis un mandat de dépôt contre les deux susnommés pour diffamation aggravée, violation de l’intimité et associations de malfaiteurs dans une affaire de compteur truqué qui les opposent à Shéyi Adebayor.

En attendant leur jugement, ils seront déférés à la prison civile de Lomé d’ici vendredi prochain

Dans les faits, les deux artistes ont accusé via les réseaux sociaux Shéyi d’avoir truqué un compteur de la Compagnie énergie électrique du Togo (CEET) installé dans sa maison. Chose qu’ils ont été incapables de prouver à ce jour.

Depuis leur garde à vue, Gogoligo a fait montre d’une santé fébrile au point d’être évacué deux fois de suite dans un centre médico-social pour des soins appropriés à la suite d’une crise. Une situation qui ne le dispensera pas de la prison. Quant-à Papson Moutité, un ancien pensionnaire des geôles de la prison civile de Lomé, en liberté provisoire depuis quelques mois, c’est un retour prématuré au bercail.

Triste pour ces deux « donneurs de leçons » qui sont devenus ces derniers temps grâce aux réseaux sociaux des pseudos influenceurs de la toile.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
28 − 2 =