Albinisme : CBM et l’ANAT en partenariat pour le bien être des personnes atteintes d’albinisme au Togo

Contribuer à l’amélioration des conditions socio-éducatives, économiques et de santé des enfants atteints d’albinisme et de leurs familles, tel est le but visé par le projet « droit et bien être des personnes atteintes d’albinisme » de l’Association Nationale des personnes Atteintes d’Albinisme au Togo (ANAT) et financé par Christian blind mission (CBM). Le lancement officiel du projet a eu lieu les 11 novembre dernier au cours d’un atelier à Lomé.

Les personnes atteintes d’albinisme sont, à cause de l’absence de mélanine sur la peau et dans les yeux, exposées à des maladies de la peau, notamment le cancer de la peau conduisant parfois à la mort et des troubles oculaires entrainant parfois la cécité. Aussi, la stigmatisation et le manque d’accompagnement dans les familles freinent la scolarisation et l’insertion de plusieurs d’entre eux. C’est donc fort de ce qui précède que l’ANAT a initié un projet avec l’appui technique et financier de CBM pour l’amélioration des conditions de vies des personnes atteintes d’albinisme.

Prévu pour une durée de trois mois et financé à hauteur de vingt-neuf millions cinq cent dix-huit mille cinq cent (29.518.065) francs CFA, ce projet sera exécuté dans le Grand-Lomé, les préfectures de Zio, des Lacs, Anié, Est Mono, Oti et Tône.

Dans la pratique, le projet permettra de réaliser des consultations ophtalmologiques suivies de fourniture de verres correcteurs à 20 personnes atteintes d’albinisme, d’équiper 20 élèves et étudiants atteints d’albinisme en kits scolaires, former 35 jeunes vivants avec l’albinisme en entrepreneuriat et en artisanat de même que 40 parents d’enfants atteints d’albinisme dans la mise en place d’activités génératrices de revenus. Il sera aussi question d’organiser des campagnes de sensibilisation à l’attention de 300 enseignants ceci dans le cadre de l’encadrement des élèves atteints d’albinisme.

En lançant officiellement le projet, au nom de madame la ministre de l’Action sociale de la promotion de la femme et de l’alphabétisation, le directeur général, le directeur général de l’action sociale, Sivah Kodjo Agbonon, a affirmé que le gouvernement togolais a entamé une concertation pour l’élaboration d’un plan d’action national sur l’albinisme. Selon lui, la réussite de ce projet initié par l’ANAT, réconfortera véritablement le gouvernement qui reste toujours attentif aux préoccupations des personnes handicapées en général et celles atteintes d’albinisme au Togo.

A l’occasion, le chargé de programme de CBM Togo/Benin, M. Joas N’biyou, prenant la parole au nom de la représentante Pays, a précisé que cette action de CBM s’inscrit dans le cadre des actions pour un développement inclusif à base communautaire axé sur les moyens de subsistance, l’éducation inclusive et la réadaptation physique et la santé auditive. Il a expliqué qu’à travers ce projet CBM entend apporter à l’ANAT son expertise technique avérée en matière d’inclusion tout en facilitant la mobilisation institutionnelle et communautaire.

Le président de l’ANAT, Souradji Ouro-Yondou a mis un accent particulier sur le fait que  ce projet soit stratégique au vu des avantages à l’égard des personnes atteintes d’albinisme. « CBM est une organisation importante qui à travers ce partenariat donne une crédibilité à l’ANAT sur plusieurs points, notamment celui de l’élaboration de notre plan stratégique et de développement 2023-2028 ».

Le modèle de partenariat de CBM contribue à renforcer les acteurs locaux sur la base de 6 principes clés à savoir : la complémentarité d’objectifs, l’inclusion, la réactivité et la flexibilité, la responsabilité mutuelle et la redevabilité, la confiance et le respect, l’apprentissage commun.

A noter que CBM est une organisation internationale chrétienne de développement, dont la mission est de contribuer à l’amélioration de la qualité de vie des personnes handicapées au sein des communautés les plus pauvres du monde. La vision de CBM est de contribuer à promouvoir un monde inclusif dans lequel les personnes handicapées jouissent de leurs droits fondamentaux et réalisent pleinement leur potentiel.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
10 − 7 =