Togo : Adrien Beleki conduit désormais le Cadre Permanent de Concertation

La 6ème réunion au titre de la deuxième session 2022 du Cadre permanent de concertation (CPC) s’est tenue le lundi 22 août au cabinet du ministre d’Etat, ministre de l’administration territoriale, de la décentralisation et du développement des territoires (MATDDT) à Lomé. Un nouveau quatuor est porté à sa tête.

 

Rassemblés autour d’une même table pour discuter des questions sociopolitiques, économiques, sanitaires, culturelles, environnementales ou de toutes autres questions d’intérêt national, les représentants de la majorité et de l’opposition ont renouvelé le quatuor directeur du cadre permanent de concertation.

 

Il est composé d’Adrien Beleki Akoueté, président du parti extra-parlementaire CPP, assisté par les 1er, 2ème et 3ème vice-présidents qui sont respectivement, Aklèsso Atcholi d’UNIR, Innocent Kagbara Uleifa du groupe parlementaire NET/PD et de Me Yawovi Pacôme Adjourouvi du groupe des députés indépendants.

 

Le successeur du parlementaire Gerry Taama du NET, et les nouveaux élus dans leurs interventions, ont remercié les membres de ce cadre pour la confiance placée en eux, en sollicitant fortement leur soutien pour apporter au mieux leur contribution aux côtés du gouvernement en vue d’améliorer les conditions de vie des populations au Togo.

 

De son côté, le ministre d’Etat, ministre de l’administration territoriale, de la décentralisation et du développement des territoires garde le poste permanent de rapporteur général du bureau du CPC.

 

Les travaux de cette 6ème réunion de la 2ème session 2022 du CPC ont également porté sur la communication de la politique énergétique du gouvernement présentée par la ministre déléguée auprès du président de la République chargée de l’énergie et des mines, Mila Aziablé. Elle a par ailleurs apporté des clarifications sur toutes les préoccupations liées à l’accès pour tous à l’énergie au Togo.

 

Cette session se poursuit ce mercredi 24 et jeudi 25 août 2022 avec à l’agenda, la protection de l’environnement suivie de la politique de l’inclusion financière. Ces deux communications seront présentées par des membres du gouvernement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
24 − 5 =