Togo : Pour Jean Pierre Fabre, la CNAP n’a servi à rien

Les conclusions de la Concertation Nationale entre Acteurs Politiques (CNAP) laissent à désirer selon le président de l’Alliance Nationale pour le Changement (ANC), Jean Pierre Fabre. Pour lui elles n’ont encore une fois servi qu’à ramollir l’opposition Togolaise. C’est ce qui ressort de la conférence de presse organisée par le parti le 23 septembre dernier.

À travers un tableau comparatif des propositions de l’ANC lors de cette récente concertation et les conclusions assorties, Jean Pierre Fabre met l’accent sur plusieurs points saillants dont le statut de l’opposition, l’authentification des bulletins de vote, le contrôle des électeurs, bref l’amélioration du cadre électoral.

C’est avec regret et déception que l’ANC fait le constat qu’en lieu et place d’une volonté politique d’opérer des réformes visant l’adoption d’un cadre électoral transparent et équitable, le RPT/UNIR et le gouvernement se contentent de faux-semblants en faisant miroiter à ceux qui avaleraient la couleuvre, des nominations de sénateurs par le chef de l’État dans un soi-disant esprit d’ouverture“, a-t-il indiqué.

À la question relative à la vaccination contre la covid 19, le leader de l’ANC a invité les togolais à se faire vacciner pour ainsi participer à l’immunité collective, mais a fait savoir qu’il est contre la méthode de force utilisée par le gouvernement.

Pour finir il a souligné qu’au moment opportun il se prononcera sur sa participation aux échéances électorales à venir ou pas. Pour l’heure, il invite ses pairs de l’opposition à s’unir et éviter de se faire des coups bas entre eux pour une consolidation de la démocratie et de la bonne gouvernance qui est essentielle pour le développement, la paix et la stabilité du Togo.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
18 − 11 =